• Des ressortissants d'ex-URSS dans les rangs jihadistes

    Des milliers de ressortissants de l'ex-URSS ont rejoint les groupes jihadistes en Irak et en Syrie, notamment au sein de l'organisation Etat islamique, leur fournissant parmi les plus importants contingents de combattants étrangers

    Echo.be q
  • Les soldes démarrent mal: -10% 'à cause du mauvais temps'

    Le mauvais temps, les départs en vacances précoces cette année, voire même le match des Diables ont pesé sur les ventes au premier jour des soldes. Les commerçants sont déçus.

    Echo.be q
  • Eden Hazard sur Marc Wilmots: «C’est un coach avec qui on a grandi. On est tous derrière lui»

    Excellent pendant l’Euro, Eden Hazard peut-être content de son aventure européenne même si elle s’arrête, malheureusement, ce soir. Mais le Diable, comme Meunier ou Witsel, n’a pas caché sa tristesse face à cette défaite. « On est déçu, on s’attendait à mieux. Au niveau de la qualité on est meilleur que cette équipe du pays de Galles » a-t-il ainsi réagi.« Ils ont joué avec plus de courage et plus d’envie aujourd’hui et c’est ce qui a fait la différence ». Le milieu offensif est l’auteur de l’assist qui a permis à Nainggolan de marquer l’unique but des Diables de la soirée. « On est une jeune équipe et ce sont des matches qui se jouent à l’expérience. On est tous déçus aujourd’hui mais la vie

    Le Soir q
  • "Wilmots ne peut plus rester comme sélectionneur après cette élimination scandaleuse"

    Stephan Keygnaert, responsable de la rubrique football pour HLN, souhaite du changement à la tête des Diables Rouges. Pour lui, Marc Wilmots ne doit plus être le sélectionneur suite à l'élimination décevante de la Belgique contre le Pays de Galles (3-1) en quarts de finale de l'Euro 2016. "On ne gagne pas un Euro à l'improviste, même avec autant de talent", écrit-il. Sous sa plume souvent bien aiguisée, Stephan Keygnaert, responsable de la rubrique football pour HLN, explique pourquoi il ne veut plus voir Marc Wilmots à la tête des Diables Rouges après l'Euro 2016. Pas vraiment une surprise dans la mesure où le "Taureau de Dongelberg" n'a jamais trop fait l'unanimité au sein du journal le plus

    7s7 q
  • «C’est une vraie récompense pour les joueurs et le pays tout entier» avoue Robson-Kanu, le 2e buteur gallois

    Alors qu’ils ne partaient pas favoris face aux Diables rouges, les Gallois ont finalement très vite pris l’avantage dans ce quart de finale qu’ils ont remporté haut la main. Pour Hal Robson-Kanu c’est une réelle récompense. « On est ravis, ça fait plusieurs années qu’on travaille dur pour ça (…), on a rendu la nation très fière de nous. Au début de la campagne qualificative on était considéré comme un outsider, mais on savait qu’on avait des qualités. » Robson-Kanu est l’auteur du second but face à la Belgique alors qu’à ce moment-là, tout était encore faisable puisque les Belges étaient à égalité avec les Gallois. «  C’était un vrai objectif d’arriver en quarts de finale mais la prestation qu’on

    Le Soir q
  • La presse britannique salue «la plus grande nuit de l’histoire du foot gallois»

    L’immense déception de la presse belge n’a d’égale que la satisfaction d’avoir vu un beau match, vu de l’étranger. Quant à la passion galloise, elle transpirait dans les premiers commentaires d’après-match. Immédiatement après la victoire du pays de Galles (3-1) contre la Belgique, les sites internet britanniques exultaient : «  Ils l’ont fait ! Le pays de Galles a sorti la plus grande performance de son histoire pour botter la Belgique hors de cet Euro  », selon SkySports. «  Kanu believe it ?  » s’amuse The Sun, dans un jeu de mot avec le buteur du 2-1. «  Les Gallois triomphent après la plus grande nuit de l’histoire footballistique du pays  », poursuit le quotidien le plus lu par la nation

    Le Soir q
  • Namur, Liège, Hainaut, Luxembourg… La Wallonie était prête à vibrer pour les Diables

    Aux quatre coins de la Wallonie, tout était paré pour festoyer à l’occasion du quart de finale des Diables rouges face au pays de Galle. Tour d’horizon en images.

    L'Avenir.net: Belgique q
  • Stijn Vandenbergh (Etixx-Quick.Step) rejoint AG2R

    Stijn Vandenbergh portait le maillot d’Etixx-Quick.Step depuis 20102 avec un rôle d’équipier de luxe pour des chefs de file nommé Niki Terpstra, Tom Boonen et Zdenek Stybar. Le Flandrien avait déjà exprimé son désir de pouvoir jouer sa propre carte, ce qui pourrait être le cas chez AG2R qui vient de prendre congé de Johan Vansummeren, contraint de mettre un terme à sa carrière pour des problèmes d’arythmie cardiaque. Il pourra compter notamment sur le soutien du jeune français de 23 ans, Alexis Gougeard, 5e du Circuit Het Nieuwsblad cette année. Les transferts ne peuvent officiellement se réaliser qu’à partir du 1er août, mais certains mouvements sont déjà connus. Stijn Vandebergh ne sera pas

    Le Soir q
  • Wilmots sur son avenir: "Je vais peser les pour et les contre"

    Marc Wilmots était très attendu suite à l'élimination inattendue des Diables Rouges contre le Pays de Galles (3-1). Le rêve s'envole pour la Belgique. Les absents "Le Pays de Galles n'est pas là par hasard. On est tombé sur une bonne équipe. C'est une déception, on prend trois buts. On ne peut pas mettre la faute sur les jeunes. De temps en temps, tu prends une baffe. Les 25 premières minutes étaient optimales, sur le plan tactique et au niveau de l'organisation. Puis une peur s'installe. On n'osait pas sortir. Il faut de l'expérience pour le faire." Au micro de la RTBF, Marc Wilmots a souvent évoqué les absents: Vincent Kompany, Jan Vertonghen, Thomas Vermaelen... "J'assume mes choix" Le "Taureau

    7s7 q
  • Euro 2016: il pleut des regrets sur la Belgique

    Cet article exclusif du Soir+ est à lire gratuitement. Il pleut depuis le mois de janvier et désormais, il pleut dans les yeux des supporters des Diables rouges. Le commentaire de Christophe Berti, rédacteur en chef.

    Le Soir q
  • 'Après le Brexit, l'Allemagne sera encore plus influente en Europe'

    Pendant cinq ans, Dirk Wouters a dirigé la Représentation permanente de la Belgique auprès de l’UE. ila réussi à préserver le poids diplomatique de la Belgique, supérieur à sa taille réelle sur l’échiquier européen et mondial.

    Echo.be q
  • Pays de Galles-Belgique: les notes des Diables

    Une défense à la rue, un entrejeu submergé par le Pays de Galles et un Romelu Lukaku qui ne sait plus marquer un but: voici les notes des Diables Rouges.

    7s7 q
  • Regain de violences dans les Territoires palestiniens et en Israël

    A New York, le Quartette sur le Proche-Orient a exhorté vendredi Israël et les Palestiniens à renoncer respectivement à la colonisation et à la violence, qui minent les chances de paix. En Cisjordanie, un territoire palestinien occupé par Israël depuis 1967, un Palestinien a ouvert le feu vendredi sur le véhicule d'une famille au sud de Hébron. Le père, un colon israélien de 48 ans, Michael Mark, a été tué, sa femme et ses deux enfants blessés, a indiqué l'armée israélienne. Plus tôt dans la journée, une jeune femme palestinienne, qui avait sorti un couteau et tenté de poignarder la policière qui la fouillait, à un checkpoint près de Hébron a été abattue, selon la police. Des responsables de

    7s7 q
  • Les Diables auraient pu bénéficier de deux penalties dans les 10 dernières minutes de pays de Galles-Belgique (photos)

    Alors que les Diables rouges étaient menés 2-1, l’attaque belge s’est réveillée dans les 15 dernières minutes… Malheureusement leur performance est restée très faible, principalement en défense. Mais objectivement, même si leur jeu n’a pas été au top de ce qu’ils pouvaient faire, l’arbitrage n’a pas été non plus à l’avantage des Diables qui auraient pu bénéficier de deux penalties. En effet il y a eu une faute de main de la part d’un défenseur gallois sur une action de Michy Batshuayi mais également une faute sur Nainggolain où Ashley Williams fait une semelle sur le Diable.

    Le Soir q
  • Dix ans de travaux forcés pour le viol d'une lycéenne

    Le viol à 16 ans de Zouhoura, le 8 février dernier, avait bouleversé le Tchad et provoqué de rares manifestations de colère avant la réélection du président Idriss Déby Itno en avril. Six des huit violeurs de la jeune fille, aujourd'hui réfugiée en France, ont été condamnés à dix ans de travaux forcés jeudi par la cour criminelle, a-t-on appris vendredi de source judiciaire. En fuite depuis le 13 juin, le chef de bande présumé a écopé de la même peine, et un mandat d'arrêt a été lancé contre lui. Un autre accusé a écopé d'un an d'emprisonnement ferme. Tous ont entre 17 et 22 ans. "On ne savait même pas qu'il y avait un procès. Ils ne nous ont jamais demandé de témoigner", a réagi au nom de la

    7s7 q
  • Daesh revendique la fusillade dans un quartier diplomatique au Bangladesh

    Le groupe djihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué une fusillade et une prise «d’otages» qui se déroulaient vendredi soir dans un restaurant du quartier diplomatique de Dacca, la capitale du Bangladesh, a annoncé l’agence Amaq, liée à l’organisation ultraradicale. «Des commandos de l’Etat islamique attaquent un restaurant fréquenté par des étrangers dans la ville de Dacca, au Bangladesh», a affirmé un communiqué d’Amaq relayé sur les réseaux sociaux. L’attaque a fait «plus de 20 morts de différentes nationalités», ajoute Amaq, qui précise que «les commandos ont pris des otages dans le restaurant Artisan». Deux policiers ont été grièvement blessés dans la fusillade, a annoncé la chaîne de télévision

    Le Soir q
  • Wimbledon: les organisateurs brisent la tradition, avec des matches prévus dimanche

    Le dimanche, jour traditionnellement dédié à l’entretien des pelouses, va finalement entrer dans le programme des matches de ce tournoi londonien. Wimbledon étant fortement perturbé par de multiples averses, les organisateurs n’ont trouvé d’autres solutions pour rattraper le retard, brisant ainsi la tradition. Jouer le dimanche au beau milieu du tournoi n’est plus arrivé depuis 2004. Cela ne s’est produit qu’à deux autres occasions en 1991 et 1997. Le troisième tournoi du Grand Chelem de la saison a été fortement perturbé par les averses mardi et mercredi. Vendredi, seule la programmation du « Centre court », l’unique terrain équipé d’un toit, se déroulait normalement, alors que des matches du

    Le Soir q
  • L'EI revendique la fusillade dans le quartier diplomatique de Dacca

    bangladesh Le groupe djihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué une fusillade et une prise "d'otages" qui se déroulaient vendredi soir dans un restaurant du quartier diplomatique de Dacca, la capitale du Bangladesh, a annoncé l'agence Amaq, liée à l'organisation ultraradicale. "Des commandos de l'Etat islamique attaquent un restaurant fréquenté par des étrangers dans la ville de Dacca, au Bangladesh", a affirmé un communiqué d'Amaq relayé sur les réseaux sociaux. L'attaque a fait "plus de 20 morts de différentes nationalités", ajoute Amaq, qui précise que "les commandos ont pris des otages dans le restaurant Artisan". Deux policiers ont été grièvement blessés dans la fusillade, a annoncé la

    7s7 q
  • BMW veut devenir "le numéro un de la voiture autonome"

    "Ensemble avec nos partenaires Intel et Mobileye, nous développerons les solutions et innovations nécessaires pour une conduite pleinement autonome", a déclaré lors d'une conférence de presse à Munich (sud) Harald Krüger, patron du constructeur allemand. "Nous amènerons ces technologies dans une production en série d'ici 2021 avec la BMW iNext", futur véhicule du fabricant bavarois, a-t-il ajouté, sans dévoiler les détails financiers du partenariat. Intel est le numéro un mondial des semi-conducteurs et Mobileye revendique la place de leader des systèmes anti-collisions grâce à ses algorithmes capables d'interpréter les informations fournies par une caméra. Ces deux compétences sont indispensables

    7s7 q
  • Courtois: «On a tenté la même tactique que contre l’Italie et on a eu les mêmes problèmes...»

    Comme après le premier match de l’Euro contre l’Italie, le gardien de l’équipe nationale belge Thibaut Courtois s’est montré le plus critique par rapport à la prestation collective de sa formation... « Au début de la rencontre, on jouait bien. Le bloc gallois jouait haut mais on menait et on a eu de la chance en maquant. Après, les Gallois ont eu plus despace, ils contrôlaient la balle, ils se montraient plus dangereux... On sentait qu’ils allaient marquer. Et finalement, ils parviennent à inscrire trois buts sur des fautes individuelles », expliquait le portier de Chelsea au micro de la RTBF. Au micro de VTM, Courtois a toutefois confirmé sa frustration par rapport à certains choix collectifs :

    Le Soir q